Ouest-France - 8 janvier 2008 - Christèle Bourdeau

La photographe plasticienne Sylvie Tubiana participe à l'exposition collective Transparence. Sa lumière inonde les murs. Elle joue avec les corps, l'espace et la lumière. Elle les orientent, les adaptent, les transforment. La lumière est son "outil", le corps son "moteur". Son sujet: "la relation du corps avec l'espace"... Sur les murs blancs de l'Imagerie se dessine les formes d'un corps féminin dénudé. Sylvie Tubiana a fait de l'anamorphose son art... Le rectangle devient triangle, une forme triturée où l'étirement du corps révèle un nouveau sens. Pour apprécier, il faut se déplacer. Chercher le détail que l'on ne voit pas.  La main cachée sur le pilier, le pied posé sur l'autre pan du mur, la jambe qui se prolonge sur le sol couvert de graviers, à la façon des jardins  zen...